Accueil > Actualité > La Cour de Cassation sanctionne les dépassements de budget

12 mars 2012

La Cour de Cassation sanctionne les dépassements de budget

Les syndics épinglés pour des dépenses non votées

la Cour de Cassation vient de décider le 7 février 2012, que « le syndic est responsable, à l'égard des copropriétaires, sur le fondement quasi délictuel, de la faute qu'il a commise dans l'accomplissement de sa mission », et peut donc devoir réparation à l’égard de chaque copropriétaire du préjudice subi par le dépassement d’un budget voté.

Ainsi, la Cour de cassation a écarté l’objection de l’absence de lien contractuel entre le syndic et chacun des copropriétaires individuels : le préjudice individuel ne s’efface pas devant le préjudice collectif non revendiqué.

La lecture de l’arrêt est extrêmement intéressante, car il rappelle quelques notions, telles que l’obligation de réparation d’un préjudice même individuel, le devoir de conseil du syndic, la déontologie des syndics, la rigueur de rédaction des résolutions, l’entretien, la sauvegarde et l’urgence.
Source: ARC